Periphery – Periphery

Periphery - PeripheryGenre: Mathcore                                ® 2010

Voici donc un album que j’attendais suite à l’écoute des démos dévoilées il y’a quelques semaines, dont la version finale est bien plus transcendante.

Pour son premier album, le groupe ne fait pas dans la dentelle, et opte pour un concept novateur : on se remémore facilement le métal barré de Meshuggah, mais aussi des influences du côté des excellent Textures, Scar Symmetry, Bullet For My Valentine, et de la musique ambient, et même drum’n’bass.

Une production énorme, une technicité extrêment habile et efficace, qui peut aussi bien nous botter les fesses (« Insomnia », »The Walk », « Letter Experiment ») que nous envoûter avec sa force mélodique (« Jetpack Was Yes », « Light », « Icarus Live! »). L’album se conclût avec une véritable oeuvre de 15 minutes, « Racecar », où les lascars ne perdent pas le fil une seconde.

Je note tout de même un bémol: le chant. Plutôt agréable quand il est aérien, il laisse parfois à désirer lorqu’il s’agit de dégager ses tripes. Mais ce n’est qu’un léger détail, aux vues de la formidable composition des morceaux.

J’espère que cet album fera parler de lui, se démarquant aisément dans un style en plein essor, et que les p’tits gus (ils ont entre 18 et 25 ans!) apporteront quelque chose d’encore plus efficace à l’avenir. Merci pour ce bon moment d’écoute, merci d’apporter du frais!

Laurent.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s