Dakrya – Crime Scene

Genre: Avant-garde théâtral      ® 2010

L’expression « va te faire voir chez les Grecs » n’est pas toujours à prendre à la légère, elle peut même devenir bénéfique pour l’outragé, quand on voit ce que cache ce pays en pleine crise mais culturellement riche.

Car en se promenant un peu dans les bacs, il est fort probable de trouver aux côtés d’un Nikos Aliagas (star nationale des Hellenes) un album de Dakrya, orchestre de métal avant-gardiste qui ne semblait avoir de succès que dans son pays d’origine jusqu’à la sortie de Crime Scene, promu par le label anglais Sensory Records.

Sept membres, dont trois femmes et quatre hommes, composent ce groupe à la croisée des romans d’Agatha Christie, de l’univers d’Harry Potter, et d’un métal lyrique issu du théâtre, c’est du moins ce qu’on peut entendre sur Crime Scene. Et c’est donc face à un groupe un peu particulier qu’on à affaire, tellement particulier qu’il est difficile de s’y atteler après une écoute, c’est en forçant une deuxième que l’on discerne un peu les indices de la scène de crime, ce qui est tout à fait normal pour tout groupe d’avant-garde qui se respecte.

L’enquête commence avec « The Charlatans », qui de son métal clownesque, nous ferait presque rire aux éclats, car non loin du ridicule, mais un ridicule agréable et voulu par le groupe: pas de couplet ni de refrain, les riffs sont saccadés, la basse est groovy, les chanteuses Christina et Tomais sont plutôt élégantes et bien à leur place, chacune répondant à l’autre, et un passage au clavier reprenant un célèbre morceau bien connu des chapiteaux viendra scinder le morceau, rien de plus.

Après avoir ri ou mal pris la chose selon notre humeur, il est temps de découvrir une forme plus « sérieuse » des grecs: « Blind Man’s Bluff » est plus structurée, et laisse davantage les guitares s’exprimer au niveau des mélodies, un peu plus dans un esprit Agatha Christie période halloween cité plus haut, les fausses pistes commencent ici.

Si certains morceaux sont directement accrocheurs de par leur côté décalé mais tout à fait bien construits (« Scaremongering » et sa mélodie de guitare agaçante qui s’accapare notre esprit; « Phantasmagoria » nous amène tout droit dans les couloirs de Poudlard -pour les connaisseurs- avec son clavier qui est définitivement l’élément marquant du groupe; « Camouflage »), d’autres laissent l’auditeur sur sa faim, car au-delà de toute cette fantaisie, il est quand même bon d’avoir affaire à du vrai métal. Hélas, « The Urban Tribe » n’est pas intéressante pour un sou avec ses guitares en retrait, et on se demande ce que le septuor a voulu nous montrer sur « Inertia », à part un titre qui tourne en rond, merci l’inertie.

Le titre « Dramatis Personae » est légèrement plus sombre que le reste de l’album et devient pour le coup le plus intéressant des neuf. Non pas qu’il soit un résumé du reste mais il y a ce petit côté prog qui va finalement montrer que le groupe a un certain talent.

Crime Scene n’est pas un vraiment un album à savourer pour sa technicité presque inexistante (mis à part la performance plutôt convaincante de la chanteuse et le clavier qui joue un rôle important dans l’ambiance générale, pas de solis ni de rythmique martelante, pas d’envolées instrumentales mémorables) mais pourrait bien accompagner quelques soirées déguisées de clowns dans le manoir du comte Dracula. Si vous avez envie d’écouter quelque chose qui sort du lot, tentez le coup, l’expérience sera suffisamment drôle pour ceux qui voudront bien accepter la recette. Experimental, oui, technique, non, le terme approprié serait plutôt « atypique ». Il ne lui reste plus qu’aux Athéniens de se montrer moins gentillets la prochaine fois, et le jeu en vaudra vraiment la chandelle.

Laurent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s