Korn – Issues

Genre: nü-métal                   ®1999

Seulement quelques mois après la sortie de Follow The Leader, les cinq vétérans de Korn, visiblement dépassés par le succès phénoménal de leur dernier bébé, se penchent déjà sur ce que pourrait contenir leur prochain album. Parti sur l’idée de revenir à l’aspect minimaliste et brut des deux premiers efforts, les longues sessions de répétitions ont finalement permis au groupe de se remettre en question et finalement d’évoluer dans la sphère de Follow The Leader en perfectionnant les ambiances sombres qui font son charme.

La célèbre peluche en guise de pochette a été réalisée par un fan suite à un concours lancé par le groupe pour « qui représentera le mieux Issues sans même l’avoir écouté ». Point d’enfant cette-fois mais le parallèle est tout à fait plausible.

Plus rentre-dedans que son prédécesseur, et également moins porté sur le hip-hop, Issues a été enregistré de manière spontanée comme les deux premiers opus, si bien que les arrangements, s’ils ne sont pas non plus en retrait, rendent le tout intelligent plus que « surfait ». L’ouverture « Dead » avec la célèbre « kornemuse » annonce une couleur primordiale: Jonathan Davis a considérablement amélioré son timbre pour pouvoir enfin chanter véritablement. Le phrasé-rappé mis de côté, la voix de Davis est désormais au premier plan des mélodies imparables du groupe, juste devant le duo de guitaristes. Comment ne pas vibrer sur le refrain mélancolique de « Trash », sur les relents pop de « Somebody Somewhere » ou sur « Make Me Bad » , marqué par les derniers relents hip-hop qui sont tout de même à l’origine du genre.

C’est également un plaisir de retrouver les racines brutales de la formation: « Beg For Me » où Davis et le frappeur unique en son genre David Silveria ont chacun développé une technicité dans leur domaine, un chant à la fois rauque, puissant et clair en même temps pour le premier et des roulements diaboliquement résonnants pour le second. « Wake Up » démarre en folie pour aboutir sur un couplet calme suivi d’un refrain ultra-mélodique.

Finalement plus diversifié qu’il n’y paraît, Korn a atteint un haut niveau avec Issues. Si Follow The Leader avait dérouté les adeptes des deux premiers (mais en a quand même amené deux fois plus), le monstre Issues a mis tout le monde d’accord. Un album magistral qui clôt parfaitement le culte des années 90, entraînant avec lui une nouvelle façon d’aborder le néo-métal.

Laurent.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s