Korn – Take A Look In The Mirror

Genre: nü-métal                     ®2003

Korn is back. Moins d’un an après le sortie du surproduit mais néanmoins intéressant Untouchables, Davis et sa clique, désireux de revenir à quelque chose de primaire comme le furent les deux premiers opus, enregistre en quelques semaines Take A Look In The Mirror, album aux accents agressifs et volontairement moins travaillé que son prédécesseur. La basse n’a jamais été autant mise en avant, Davis réintègre des hurlements dans son chant, les cymbales fusent et le son des guitares est des plus crades, en clair, l’ensemble se veut un peu moins accessible et pourtant, c’est un plaisir de retrouver les éléments qui font la force des Leaders du néo-métal. Le titre d’ouverture et premier single « Right Now » résume à lui seul l’histoire de ce groupe en constante remise en question, qui pour cette fois, s’est davantage attardé sur les attentes de son fan club que sur ses convictions.  Entièrement produit par Jonathan Davis, Take A Look In The Mirror est assez loin de toute prétention, proposant même un duo avec le rappeur Nas sur « Play me », sachant qu’il n’y en a pas eu depuis Follow The Leader.

Ce retour aux sources n’est pourtant pas signe de similitude avec Korn ou Life Is Peachy, car en dehors de cette spontanéité bienvenue, quelques détails montrent que le groupe n’a pas délaissé ses acquis: Jonathan Davis continue de chanter comme il le faisait très bien sur Issues et Untouchables,  et ce goût prononcé pour la mélodie mélangé à une ambiance sombre est encore plus évident, en témoigne des titres sympathiques comme « Here It Comes Again », « Deep Inside » ou « Everything I’ve Known » aux refrains qui restent facilement en tête. D’autres morceaux s’appuient sur la brutalité à l’instar de « Break Some Off » ou « Let’s Do This Now », et aux grand dam des fans, « Alive » propose même une réédite du riff de « Need To » (3è piste du premier album) pour le refrain de « Alive ».

Retour convaincant pour certains, bluff imbuvable pour d’autres, ce sixième album de Korn n’a jamais eu la prétention de faire avancer la discographie des Californiens mais seulement de faire plaisir aux adorateurs et aux personnes ayant réfuté Untouchables. Rien d’impressionnant, pas vraiment d’innovation et de grand pas en avant mais un bon moment qui représente également le dernier enregistrement avec le regretté Head qui a rendu l’arme début 2005 pour des raisons personnelles. Mais Korn, même à quatre, c’est ad vitam eternam, et il le prouveront deux ans plus tard avec le très bon See You In The Other Side.

Laurent.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s