Garbage – Not Your Kind Of People

Genre: rock/pop          ®2012

Sept longues années séparent Not Your Kind Of People de Bleed Like Me. A vrai dire, l’espoir de voir un jour ce groupe nous offrir un nouvel arrivage de tubes rock était pratiquement vain, surtout quand on a jamais été déçu par les orientations prises sur les derniers albums. Garbage tire son épingle du jeu grâce à la prestance de la charmante Shirley Manson, accompagnée depuis le début par les célèbres producteurs moustachus Butch Vig (batterie, et producteur des plus grands albums de grunge des 90’s), Duke Erikson (guitare) et Steve Marker (basse). Alors que Beautifulgarbage (2001) sonnait très pop/rock, Bleed Like Me, enregistré dans des conditions insoutenables (tensions internes), nous a fait rappeler que le quatuor du Wisconsin est avant tout un groupe de rock; appréhension donc pour ce nouvel opus avant d’avoir (re)découvert un Garbage éclectique, non pas dans plusieurs mais dans un album! En effet, Not Your Kind Of People n’est pas révolutionnaire dans sa forme mais concentre en onze titres la carrière du combo, un medley qui évite à l’album de sombrer dans la linéarité.

Maintenant reste à savoir si l’écoute vaut le coup… oui! Car non seulement a fait preuve de diversité mais les tubes s’enchaînent à une allure folle, entre rock alternatif (« Brick Bright World », « Man On A Wire »), pop époque Version 2.0 (« Blood For Poppies », « Sugar », shoegazing (« Felt » rappelant la bonne époque de Lush ou Curve) et électro (« Automatic System Habit », « I Hate Love »). Au fur et à mesure des écoutes, les morceaux qui paraissaient au départ anodins (le titre éponyme et « Battle in me ») ont fini par avoir un sens par leur côté underground qui contraste avec l’efficacité plus évidente des autres morceaux; en revanche, ces titres pris à part n’ont finalement pas l’allure du reste de l’album, ce qui représente les seuls petits bémols avec un artwork assez sobre, mais étant donné qu’on parle de Garbage…

Une réelle satisfaction que ce Not Your Kind Of People qui procure à chaque écoute toujours plus de plaisir, un opus qui fait plus plaisir aux fans qu’il ne révèle une nouvelle facette du groupe. Quoiqu’il arrive, Garbage est de retour, et bien que la magie des deux premiers albums n’ait toujours pas refait surface, on se plaît à écouter les meilleurs titres de l’album en boucle. Du rock, une femme et des jambières, nom de Dieu!

Laurent.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s