Led Zeppelin – Led Zeppelin

Genre:Hard/blues                   ®1969

Le père de la chimie moderne, Antoine Lavoisier, a un jour prononcé une phrase devenue culte: « Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ». S’appliquant à toutes les sciences existantes, cette maxime aura également été utile pour définir le pourquoi du comment des plus grands bouleversements artistiques du XXè siècle, notamment en ce qui concerne la musique. Si on sait que le blues a une origine afro-américaine, on sait aussi que le hard rock en est une des évolutions puisqu’il aura suffit d’en prendre la base et d’y coller une guitare lourdement saturée, et la légende veut que les Londoniens de Led Zeppelin en soit l’un des plus gros précurseurs avec Deep Purple, les deux étant inspirés également par les expérimentations soniques du dieu Jimi Hendrix.

En 1968, les Yardbirds se séparent. Les anciens guitaristes, Jeff Beck et Eric Clapton ont chacun leur groupe et s’orientent vers un blues plus électrique. Jimi Page quant à lui, ne tarde pas non plus à reprendre les choses en main en recrutant ce qui sera la formation mythique de Led Zep’: John Paul Jones (basse), John Bonham (batterie) et Robert Plant (chant). En se mettant immédiatement au boulot, les quatre amis ont déjà un album de prêt en octobre 68! En seulement deux jours, Led Zeppelin (« I ») est enregistré en live et il ne reste plus qu’à Page de fignoler les overdrives pendant quelques jours. Janvier 69, l’album sort mais ne sera écouté que trente années plus tard par le plus mauvais chroniqueur musical au monde: moi.

Et il n’y a pas à chier. Au-delà de cette pochette représentant la catastrophe du dirigeable Hindenburg et de la complexité apparente due à ce mélange de gros son saturé et de guitare sèche se cache en fait une musique harmonieuse et tout à fait accessible. C’est un titre rock’n’roll, « Good Times Bad Times », qui ouvre le bal avec un jeu de batterie hors-norme et une successions de riffs assassins sur lesquelles les solos déferlent et Robert Plant se déchaîne. L’aura Led zep’ nous envahit dès les premiers accords pour ne pas nous lâcher une seule fois durant ces neufs morceaux. Le rock psychédélique, en pleine effervescence à partir de 67-68 se reflète par exemple dans une des plus célèbres compos du groupe, « Dazed And Confused » et son rythme progressif et hypnotique. Les influences blues de Page surgissent  sur  « I Can’t Quit You Baby » ou la reprise de Willie Dixon « You Shock Me », tandis que l’esprit pop de « Your Time Is Gonna Come » embrasse le folk avec la reprise de Joan Baez, la magnifique ballade « Babe I’m Gonna Leave You » et l’instrumental « Black Mountain Side » aux sonorités orientales et celtiques apaisantes. Ceci traversé, il ne reste qu’à laisser nos tympans vibrer au contact du nerveux -et proto-punk- « Communion Breakdown » et enfin sur le final jazzy « How Many More Times », qui annonce les prémices du heavy métal en se remettant dans le contexte de l’époque.

Il reste néanmoins un éternel débat sur lequel je tiens à participer: Led Zep’ était bel et bien un groupe novateur ou Jimi Page n’a fait que piocher dans des titres à droite à gauche pour les transfigurer à sa manière? Voilà ce que je pense: les deux propositions sont probables, mais le seul fait d’avoir écouté Led Zeppelin dix-mille fois et d’avoir joui dix-mille fois ne peut laisser place aux « on dit ».  Quoiqu’il se soit passé, les Led Zep’ ont contribué à l’avancée du hard rock en étant plus malins et/ou plus talentueux que les autres et nous ont offert des albums parmi les plus beaux de l’histoire de la musique (vision totalement subjective et assumée).

Laurent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s