Sepultura – Roots

Genre: world metal             ®1996

L’histoire qui va suivre est purement fictive. Toute association avec un fait réel est totalement fortuite.

« -Dis tonton Noisy, peux-tu me raconter l’histoire de cet album avec un aborigène sur la pochette?

-Bien sûr. Avec cinq albums ayant chacun marqué l’histoire du métal à sa manière, Sepultura devient une légende vivante en se démarquant définitivement des pionniers du thrash peu après la sortie du aussi respecté que décrié Chaos A.D (1993, ndlr). Le quatuor ne cesse d’évoluer dans l’air du temps avec aisance telle qu’en bon fan transi, il est toujours difficile de se demander si en vérité, l’option « métal moderne » n’est pas qu’une couverture pour cacher une baisse de régime.

-Drôle de réflexion de la part d’un « fan transi! »

-N’est-ce pas… Bref, ce dont on est sûr, c’est que Roots a semé la pagaille parmi les fans, entre ceux qui acclament l’arrivée du néo métal et ceux pour lesquels Sepultura ne doit rimer qu’avec thrash metal.

-Euh, une petite seconde, tonton. As-tu bien évoqué à l’instant le terme « néo »?!

-Absolument, et de manière totalement assumée, car si Roots n’est pas directement lié au genre, les modalités d’enregistrement s’en rapprochent. Devine qui se trouve derrière les manettes à l’Indigo Ranch de Malibu?

-Rick Rubin?

-Haha non. il s’agit de Mr. Ross Robinson, le producteur du premier Korn, qui sans l’approbation totale de Jonathan Davis, offre à Roots un son de guitare similaire à celui des cinq Californiens. De plus, c’en est terminé du thrash tel qu’on en a la conception, car celui-ci a laissé la place à un métal alternatif groovy.

-D’accord et sinon question de la violence, est-elle présente?

-Tu sais, ce n’est pas parce qu’un groupe réduit sa vitesse d’exécution qu’il oublie ce pourquoi il est aimé. La violence sur Roots se trouve essentiellement dans le chant de Max Cavalera et dans la lourdeur des riffs. Je vais te faire écouter « Roots Bloody Roots ».

-Wouaaah, quelle puissance! Ce morceau sonne comme un hymne! Bon, ça sent un peu la surproduction car le son est tellement écrasant qu’il en devient presque brouillon, mais ça donne envie de secouer la tête!

-Ce n’est pas tout, mon petit. Ecoute « Attitude » et « Ratamahatta » qui sont parmi les plus abordables. Le groupe donne l’impression d’avoir enregistré en pleine jungle! Avec également du didgeridoo et diverses percussions un peu partout, il s’est inspiré de tribus des quatre coins du monde.

-J’ai l’impression de connaître ces voix aditionnelles sur « Lookaway »…

-Oui certainement, il ne s’agit ni plus ni moins que de Davis et de Mike Patton qui, il faut avouer, n’apportent pas grand chose à ce titre déjà peu efficace.

-Après « Lookaway », les morceaux m’ennuient à chaque fois. Est-ce une erreur?

-On ne parle jamais d’erreur dans un point de vue subjectif, en revanche je partage ton ressenti car ces morceaux se démarquent assez peu les uns des autres et ne possèdent pas selon moi une carrure suffisante pour marquer les esprits.

-Du coup tonton, tu en penses quoi de ce disque?

-Je ne sais pas trop. Autant j’adore les premiers Soulfly, autant ce Sepultura qui s’en rapproche me laisse un goût amer. Premièrement parce qu’il ne me prend pas autant aux tripes que ses cinq aînés et deuxièmement parce que même pris à part, je me perd sur la seconde moitié et de ce fait, il est l’album de la période avec Max avec lequel j’ai le moins d’affinités. A contrario, c’est toujours un plaisir d’écouter ces rythmes tribaux et ce son à faire passer un troupeau de rhinocéros pour un banc de sardines.

-Haha! Et ils deviennent quoi aujourd’hui?

-Après Roots, Max a démissionné et le groupe a embauché Derrick Green. Tu connais mon ouverture d »esprit mais il m’est encore difficile d’apprécier la tournure 100% groove depuis Against (1998, ndlr). Green n’est pas mauvais mais par amour pour le grain de Max, j’ai préféré suivre Soulfly. Voilà pour la petite histoire, mon garçon.

-D’accord. Mais si ça ne t’embête pas, on va quand même se recasser le cou sur « Roots Bloody Roots! »

Laurent.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s